UPE2A

L'Unité Pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A) accueille des jeunes nouvellement arrivés en France de 16 à 18 ans, de toutes nationalités. Ils ont suivi une scolarisation continue jusqu'au niveau 5ème au minimum dans leur pays d'origine, dans une autre langue que le français.

Financée par l'Education Nationale et le Fonds Social Européen, ce dispositif est une des 5 classes pour élèves arrivants du département de l'Essonne. Les élèves y sont affectés par les Services de l'Education Nationale, après avoir été évalués lors d'un entretien et de tests. Leur domicile est également pris en compte dans la mesure du possible pour leur affectation (la proximité avec la ligne C du RER étant un atout).

L'objectif de la classe l'intégration de ces jeunes en France et dans le système scolaire. Après un an de remédiation et d'apprentissage intensif du français, un projet professionnel et d'orientation est proposé et, en fonction des places disponibles et des résultats obtenus par l'élève,  il peut intégrer une Seconde Générale ou Professionnelle, voire une 1ère année de CAP.

Les cours s'organisent donc autour de 16h de français hebdomadaires et de matières nécessaires dans toutes les filières, générales ou professionnelles :

  Septembre - Juin Janvier - Juin
Français (FLE puis FLS) 16 h  
EPS (élèves intégrés aux cours du lycée) 2h  
Anglais 2h  
Espagnol 1h  
Mathématiques 2h  

Projet

(Arts appliqués, Histoire, Français)

2h + des sorties  
SVT   1h
Physique / Chimie   1h
Histoire Géographie Education civique   1h
Initiation aux métiers du bâtiment et de l'architecture, aux métiers de la gestion et de l'économie, aux métiers des sciences et technologie de l'industrie   Modules d'environ 4h
Découverte des filières professionnelles Mini stages en fonction des projets individuels, au lycée ou à l'extérieur pour une offre plus large de formations

Mini stages en fonction des projets individuels, au lycée ou à l'extérieur pour une offre plus large de formations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours dans un souci d'intégration et de connaissance de la culture française et européenne, l'année s'organise autour d'un projet commun à dominante artistique (photographie, musique, architecture...).