Section européenne

Depuis la rentrée 2014, le lycée Jean Pierre Timbaud accueille des sections européennes en Anglais. Les élèves de ces sections suivent un enseignement spécifique constitué de :

  • 1 heure hebdomadaire de renforcement linguistique dispensée par le professeur d'anglais.

Dès la classe de Seconde :

  •  1 heure hebdomadaire d'enseignement en Anglais dans une discipline non linguistique (DNL), telle que l'Histoire Géographie, les Mathématiques, ou la Physique Chimie.

A  partir de la classe de Première :

  • 1 heure hebdomadaire d’enseignement en Anglais en Histoire-Géographie pour les élèves de sections ES.
  • 1 heure hebdomadaire d’enseignement en Anglais en Physique-Chimie ou Mathématiques pour les élèves de section S.
  • 1 heure hebdomadaire d'enseignement en Anglais dans la discipline non linguistique (DNL) Technologie. Les élèves n’ayant pas suivis d’enseignement DNL en Seconde, peuvent intégrer la DNL Technologie en classe de Première en fonction de leur niveau. De même, les élèves intéressés par la DNL Technologie peuvent suivre l’enseignement d’exploration SI-CIT dans un groupe Bilingue (à préciser lors de l’inscription en classe de Seconde), cet enseignement d’exploration n’est pas officiellement une DNL.

 

Exemples de projets menés en Anglais dans le cadre de la DNL en 2014­2015 :

  • en Mathématiques, étude de la cryptographie et de son histoire. Les élèves ont pu mener un projet Etwinning avec différents partenaires européens. Les élèves échangeaient des messages cryptés, que les autres partenaires devaient décrypter...le tout en anglais (classe de 2nde)
  • En Physique­Chimie et Mathématiques, travail autour du lien entre les sciences et les arts visuels (classe de 1ère). Il s'agissait de montrer en quoi les sciences (en particulier mathématiques et physique­chimie) ont permis de développer les arts visuels (géométrie, couleurs et peintures, perspective, cinéma 3D). A partir des différents concepts introduits, les élèves ont pu également exercer leur talent d'artiste, en créant des formes, des motifs, des couleurs et des contrastes en appliquant les différentes techniques étudiées.
  • En histoire géographie, l’idée est de travailler à la fois la langue et l’ouverture culturelle vers des pays anglophones. Les thèmes abordés sont des prolongements du programme d’histoire géographie en lien avec ces pays. On peut citer quelques exemples : dans le cadre d’un chapitre sur les Européens dans le peuplement de la terre de l’Antiquité à 1914, on aborde l’émigration irlandaise vers les Etats-Unis au XIXe siècle ; dans le cadre d’un chapitre sur les villes, on se penche sur l’exemple de Londres. La capitale anglaise a d’ailleurs été la destination d’un voyage scolaire très riche sur le plan culturel. Au programme : l’histoire de la monarchie anglaise au château de Douvres, la Renaissance à la National Gallery et la mondialisation des habitudes vestimentaires chez Primark. Pour permettre à chacun de participer, qu’il soit très à l’aise en anglais ou un peu moins, le travail en petits groupes et la démarche collaborative sont privilégiés. Par ailleurs, toutes sortes de documents authentiques peuvent servir de support : textes, images, cartes, vidéos...

 

Critères d'obtention de la mention européenne sur le diplôme du baccalauréat

Référence :

Arrêté du 9 mai 2003 (NORMENE 0301008A), B.O. n° 24 du 12 juin 2003 (JO du 24 mai 2003)

La poursuite de la scolarité en section européenne peut permettre aux élèves impliqués d'obtenir la mention européenne sur leur diplôme du baccalauréat.

Pour cela, deux conditions sont requises :

  • avoir obtenu une note égale ou supérieure à 12 /20 à l'épreuve du premier groupe de langue vivante qui porte sur la langue de la section.
  • avoir obtenu une note égale ou supérieure à 10/20 à une évaluation spécifique dans une discipline non linguistique (DNL). Cette évaluation spécifique se décompose comme suit :
    • 80 % de cette note est le résultat de l'interrogation orale du candidat
    • 20 % de cette note est issue des résultats sanctionnant la scolarité de l'élève (contrôle en cours de formation : CCF)

 

De plus, cette évaluation spécifique peut être choisie par le candidat comme une des deux épreuves faculatitves correspondant aux options. Dans ce cas, la note finale attribuée à l’évaluation spécifique est prise en compte pour le calcul de la moyenne du candidat au baccalauréat, suivant les mêmes modalités que pour ces épreuves.

 

 

L'épreuve orale de DNL au BAC

Référence : Note de service n° 2003­192 du 5 novembre 2003 (NORMENE0302456N), B.O. n° 42 du 13 novembre 2003

L'interrogation orale, comptant pour 80% de la note d'évaluation spécifique, dure 20 min (10 min en continu + 10 min en interaction avec le jury) et est précédée de 20 min de préparation. Le jury est en général constitué d'un professeur de la DNL étudiée et d'un professeur d'anglais. L'épreuve orale conduite dans la langue de la section comporte deux parties d'égale importance.

La première partie (oral en continu) prend appui sur un document ou un support d'activité en relation avec la DNL étudiée. Le candidat doit donner la preuve qu'il sait rendre compte du document de manière précise et nuancée, qu'il sait en dégager les idées maîtresses et les centres d'intérêt.

Le jury doit prendre en compte :

  • la clarté de l'exposé et l'intelligibilité du contenu exprimé par l'élève ;
  • l'aptitude à analyser et à argumenter ;
  • la qualité de l'information et la culture du candidat dans le domaine considéré ;
  • la richesse et la précision de l'expression et la correction grammaticale de la langue parlée

La deuxième partie de l'épreuve (oral en interaction) consiste en un entretien portant sur les travaux et activités effectués au cours de l'année de terminale dans les cours de DNL et de manière plus générale, dans le cadre de la section depuis la seconde. L'entretien peut également porter sur l'ouverture européenne et les diverses formes qu'elle a pu prendre dans l'établissement.

Au cours de l'entretien mené de manière libre, le candidat doit donner la preuve de son aptitude :

  • à réagir spontanément à des questions non préparées, mais relatives à un domaine connu ;
  • à donner un avis, une information, à formuler une appréciation ;
  • et plus généralement à participer à un échange de manière acitve.
Blocs home: