Prix Renoir des lycéens 2015 - 2016

Cette année, les classes de 1ère ES et les 2ndeTCI ont travaillé main dans la main pour mener à bien un projet cinématographique.

Ce projet n’est autre que le Prix Jean Renoir des lycéens. C’est un projet qui visait pour les élèves de la classe de Première ES3, à aller voir 8 films. Il s'agissait ensuite de faire des critiques puis d'élire le meilleur.

Enfin, comme le lycée Jean Pierre Timbaud possède des Bac Pro métallurgie, nous avons décidé de collaborer avec eux pour créer de toutes pièces un trophée, remis au réalisateur gagnant.

Nous avons donc, avec l’aide de Mme Brunel, décidé de participer à la réalisation.

Nous nous sommes chargés de demander ce que nous voulions voir sur le trophée, avons fait un dessin de base, avec les éléments souhaités. Nous l’avons donné à l'atelier, en espérant qu'il serait réalisable. Nous sommes allés plusieurs fois à l’atelier pour voir l’avancée du projet.

Nous avons vu ce projet grandir au fur et à mesure. Nous étions en contact avec l’éducation nationale qui nous validait les éléments du trophée petit à petit.

Voilà quelques avancées sur le projet.

Dessin de début

Premier aperçu

Au fur et à mesure de l'avancée du projet

 

 

Il est fait en Acier et en Inox

Pour plus de détails pratiques sur le trophée, nous avons posés quelques questions à Mr Beuzlin, professeur chef du projet chez les BAC pro.

Nous : Combien de temps mettez-vous pour créer un tel trophée ?

M.B : À peu près 50h.

N : Combien de personnes ont travaillé activement sur ce projet ?

M.B : Activement, 5 élèves.

N : Combien coûte un tel projet ?

M.B : Environ 300, 350€

Nous : Quels ont été les points négatifs, les limites d’un tel ouvrage ?

M.B : Le cahier des charges ! Il n’était pas défini entièrement, on allait progressivement à ce que l’on souhaitait. Les dimensions également, c’est un trophée très grand, sans dimensions précises.

Nous : Combien de temps avez-vous mis pour monter le trophée ?

M.B : C’est un travail délicat, il faut au moins deux heures.

L’aboutissement du projet Jean Renoir des lycéens eu lieu le 25 et 26 Mai 2016. En effet, durant ces deux jours 2 élèves de la 1er ES3 et 1 élève de la 2nd TCI accompagnés par Mme Brunel se sont rendus à l’école cinématographique La Fémis, située à Paris, qui a accueilli ce projet. Le premier jour, nous avons rencontré les réalisateurs, venus parler de leurs films et nous permettant de poser quelques questions puis nous avons chacun rejoint notre groupe d’élèves (des élèves venus de la France entière) pour débattre sur 4 films que nous allions éliminer. Le soir venu les métiers du cinéma étudiés dans cette école nous ont été présentés puis le lendemain ce fut la phase finale : la délibération du gagnant ! Pour cela nous avons repris nos groupes de la veille et avons décidé tous ensemble quel film devrait être le gagnant puis nous avons élu un délégué qui prendrait la parole. C’est donc le film intitulé « Tout en haut du monde » réalisé par Remy Chayé qui fut élu, le trophée lui a donc été transmis en main propre par l’élève de la 2nd TCI. D’autres trophées on été distribués. En effet, il y a eu le prix de la meilleure critique pour lycée général, le prix de la meilleure critique pour lycée professionnel et enfin le prix de la meilleurs critique vidéo. Vous pouvez consulter la page facebook du prix pour plus d'informations.

Nous avons donc pu leur poser deux, trois questions.

Nous : Qui est à l'origine du Projet Renoir ?

Responsable Projet : C'est le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche avec ses partenariats ( CNC , la fédération nationale des cinémas français, la fondation Auchan ...)

Nous : Y a-t-il un projet similaire ?

RP : Non, il n'en n'existe pas

Nous : Pourquoi le faire avec des lycéens ?

RP : Pour développer leurs instinct critique à un âge adapté.

Pour ce qui est des gagnants, ils sont répartis en deux catégories :

  • Lycée professionnel :
  1. Lycée Perdiguier d'Arles : Critique de "Vers l'autre rive"
  2. Lycée André Malraux de Béthune (Lille) : Critique du "Bouton de Nacre"
  • Lycée Généraux :
  1. Lycée Jean Rostand de Caen : Critique du bouton de Nacre
  2. Lycée René Cassin de Tarate (Lyon) : Critique de Fatima
  3. Lycée André Malraux de Gaillon (Rouen) : Critique de "Tout en haut du monde"

Nous remercions : Le projet Renoir et ses responsables, l'école de La Fémis et ses responsables, l'Atelier du lycée Jean Pierre Timbaud et en particulier la direction des travaux, le directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques, les 2TCI qui ont mis du cœur à l'ouvrage. Nous remercions également le cinéma 220 de BRETIGNY/ORGE, les responsables du lycée Jean Pierre Timbaud, la classe de première ES3 et Mme Brunel, sans qui ce projet n'aurait même pas existé.

Malaury Zsolt, Romane Delmotte, Première ES3 – 15 juin 2016