Minute de silence du lundi 16 novembre 2015

Allocution prononcée le lundi 16 novembre 2015 à midi, en salle de restauration, au moment de la minute de silence, lue par les professeurs assurant des cours à cet instant.

Avant la minute de silence

« Chers élèves, Chers collègues,

Des événements extrêmement meurtriers se sont produits vendredi soir, au cœur de Paris et de la Seine-Saint-Denis.

Des terroristes, lourdement armés, kamikazes, ont frappé aveuglément des innocents au hasard, près du stade de France, dans les rues de la capitale et dans la salle de spectacle du Bataclan.

Plus d'une centaine de ces innocents sont morts et des centaines d'autres sont blessés, certains dans un état d'urgence extrème.

Parmi ces innocents, il y aurait pu avoir n'importe lequel d'entre nous, si nos pas nous avaient guidés vers le match de football au stade de France, vers la terrasse d'un café parisien pour profiter de la douceur de ce vendredi soir ou vers le concert organisé ce soir-là.

Vendredi soir, au lycée avait lieu la remise des diplômes aux anciens élèves qui ont obtenu leur examen en juin 2015. Un papa s'est présenté à moi pour me dire qu'il était venu retirer le diplôme de son fils car celui-ci avait réservé depuis longtemps une place pour le match France-Allemagne. Au moment où j'ai appris comme vous les terribles nouvelles, j'ai immédiatement pensé à lui. J'ai appris depuis que ceux qui se trouvaient dans l'enceinte du stade avaient été préservés de ces agissements.

J'espérais que dans la très grande communauté scolaire que nous formons, personne n'avait été touché de près ou de loin par ces événements tragiques. Hélas, j'ai appris depuis que certains d'entre nous, personnels et élèves ont dans leur entourage des personnes faisant partie de toutes ces victimes. Je rappelle à tous que, pour ceux qui en ressentent le besoin, nous avons mis en place un premier espace d'écoute dans les locaux de l'infirmerie.

L'établissement public qui nous accueille est, vous le savez, un espace où nous devons respecter une grande neutralité.

Cependant, dans la circonstance, je tiens à exprimer, au nom de tous les personnels et en le mien, une conviction profonde :

Aucune motivation, quelle qu'elle soit, ne peut justifier des actes aussi abominables : mettre fin à la vie d'innocents qui ne demandaient, ce vendredi soir, comme à d'autres moments, qu'une chose, vivre en paix en participant à des moments de loisir qu'ils avaient choisis.

Notre Président de la République a décidé qu'aujourd'hui, ce lundi 16 novembre à midi, une minute de silence serait respectée dans l'ensemble des services publics, en signe de recueillement collectif.

Nous allons donc, tous ensemble, élèves et personnels, respecter cette minute de silence pendant laquelle nous pourrons avoir les pensées les plus profondes pour toutes ces victimes innocentes et pour leurs proches et, aussi, une réflexion personnelle sur ce que nous inspirent ces actes monstrueux.

Chers élèves, merci de vous lever et, recueillons nous. »

MINUTE DE SILENCE.

Après la minute de silence

« Merci pour ce moment.

Je souhaite maintenant vous faire quelques recommandations.

Les actes abominables qui se sont produits peuvent hélas se reproduire. Il faut donc que chacun d'entre nous apporte la plus grande vigilance à ce qui se passe au sein de notre établissement et à ses abords. Le plan Vigipirate est activé à son plus haut niveau, aussi, je demande à tous de respecter scrupuleusement les mesures de sécurité qui ont été mises en place à l'entrée du lycée pour garantir la sécurité de tous. Vous-mêmes, n'hésitez pas à nous informer des signes d'inquiétudes à la suite d'observation de faits qui pourraient nuire à la sérénité qu'il convient de maintenir dans l'établissement.

Enfin, avant de reprendre nos activités, je voudrais vous exprimer la chose suivante :

Nous apprécions particulièrement, dans nos actions de tous les jours, la grande diversité représentée dans notre communauté scolaire.

Vous, les élèves, vous formez un grand groupe avec des origines, des histoires, des parcours, des traditions familiales et des modes de vie différents. Vous êtes scolarisés dans tous les niveaux de formation que peut proposer un lycée : Certificat d’Aptitude Professionnelle, Bac Professionnel, Bac Général, Bac Technologique ou Brevet de Technicien Supérieur.

Nous, les personnels, nous avons aussi des origines, des histoires, des parcours et des traditions différentes.

Cette grande diversité est une richesse précieuse et c'est pourquoi nous l'avons mis au cœur de bon nombre de projets de l'établissement. Ces différences permettent de nous enrichir mutuellement.

Alors, plus que jamais, nous devons, dans ces moments tragiques, ici au lycée, préserver cet art de vivre ensemble qui nous tient tant à cœur et faire en sorte, malgré nos différences, de nous respecter mutuellement.

Vive La France,

Vive la République,

Vive la Liberté

Vive l'Egalité

Vive la Fraternité

Vive l'Humanité »

Le Proviseur

G. MESMIN