Ciné-conférence 2016 sur le fantastique

  • Intervenants et classes

Defoy Thomas (1TEB)

Nathalie Fournal (2TCI)

Stéphane Prouteau (1OB et 1TCI)

Marie Cipriani (2nde générale)

Corinne Ounsy (2nde générale)

Stéphanie Masson (référente culturelle ARCADI)

  • Présentation

Pour la 2e année le Ciné 220, le lycée et ARCADI travaillent ensembles pour mettre sur pieds 2 projections précédées par des interventions de conférenciers.

  • Objectifs

Le thème choisi cette année est le fantastique. Ce thème fait partie des genres étudiés en 1ère bac pro pour le BEP. C'est aussi un thème pour les secondes générales. Les 2 bac pro TCI sont concernés dans le cadre du concours "Métal jeunes" sur le 7e art.

Pour tous, il s'agit d'identifier les topos du fantastique, les rouages de la mise en scène et les ressorts propres à ce genre qui éveillent chez le lecteur/spectateur: la peur, la fascination.

  • Détail de l'opération

2 projections sont prévues avec une conférence à chaque fois.

  • Le jeudi 15 octobre de 13h à 16h avec le "6e sens" et une conférence sur la musique dans le cinéma et le cinéma fantastique.
  • En janvier avec le film "Dark Shadows" de Tim Burton et une conférence sur le cinéma fantastique.

Le coût est de 2 euros pour les élèves par film, les conférences sont prises en charges par le Ciné 220 et ARCADI.

 

  • Plan de la conférence présentée par Adrien Mittérand, cinéaste.(1 heure)
  1. Définition du fantastique
    • introduction et petit exercice à base d'exemple : à partir du scénario de ces films (ou séries), peut on les considérer comme fantastiques ou non ? The Walking dead, Star Wars, ET l'extraterrestre, Le Hobbit.
    • explication autour du principe de surgissement de l'irréel dans la réalité.
  2. Les origines du cinéma fantastique
    • le 19ème siècle : la littérature fantastique et l'invention du cinéma
    • le cinéma muet : les premières expérimentations de Méliès et l'expressionnisme allemand. Nosferatu de Murnau
    • l'arrivée du parlant : les adaptations par le cinéma hollywoodien des années 30. Frankenstein de James Whale et Dracula de Tod Browning
  3. Les films de monstres
    • analyse d'extrait de King Kong
    • la puissance de l'industrie américaine et de ses productions fantastiques, son rôle dans le soft power américain
    • l'héritage des films de monstres des années 30 : qui sont vraiment les monstres ? Godzilla de Ishiro Honda, Edward aux mains d'argent de Tim Burton, Jurassic Park de Steven Spielberg
    • analyse d'extrait du pilote de The Walking Dead (un zombie à la fois terrifiant et pathétique)
  4. La peur dans le fantastique : montrer, mais surtout cacher
    • le fantastique repose sur une participation active du spectateur et de son imagination. genre qui puise dans les peurs enfantines. The Shining de Stanley Kubrick, Paranormal Activity de Oren Peli, Ring de Hideo Nakata, Les griffes de la nuit de Wes Craven-
    • la mise en scène dans les films de fantômes et de possessions : donner l'impression de surnaturel en ne filmant que des choses normales. étude d'extrait de The Shining
  5. Le fantastique : mettre en images des peurs bien réelles, en les transformant en menaces irréelles
    • le fantastique : un genre populaire autrefois dénigré par les critiques, et aujourd'hui à la mode
    • le processus cathartique (parfois involontaire) du cinéma fantastique. exemple avec ce que dit la grande mode des films de zombies depuis 2000 sur notre époque
  6. Introduction au film : le fantastique chez Tim Burton
    • son amour des films de monstres et son habitude d'en faire les protagonistes de ses films. Edward aux mains d'argent, Batman returns
    • Dark shadows : inversion des rôles, redécouverte du monde "réel" par un personnage "irréel"
    • conclusion : un spécialiste du mélange des genres : conte, fantastique, comédie, drame... les genres ne sont pas des cases où ranger les films, mais des ingrédients à mélanger